Terrains à vendre à Rochefort

Nos terrains en Charente Maritime

Rochefort sur mer

Emprunte de gloire et de grandeur passée nul ne peux rester indifférent en visitant Rochefort. Au 15ème siècle rochefort était alors « roccafortisé »… Partons à la découverte de cette ville au destin marqué par la monarchie…

Lorsque Jacques Demy met à l’affiche Catherine DENEUVE et sa soeur dans « Les Demoiselles de Rochefort » tous les français sans exception découvrent la ville de Rochefort sur mer.

A l’origine, rochefort était une ligne de défense de la côte atlantique. Il faudra attendre le 17ème siècle pour que rochefort prenne toute son importance.

Grâce à Louis 14 et Colbert, Rochefort devient une ville occupée par la marine française et accueillant en son sein le plus gros arsenal militaire français. La production de navire dans les formes de radoub connaît alors un rythme très soutenu. Près de 49 navires furent construits en quatre années . Au début du 19ème siècle, on comptait plus de 350 bateaux construits à Rochefort.

Entre la main d’oeuvre et les marins, la population grandissant, la ville de rochefort connait alors de nombreux aménagements tout comme tonnay-charente qui longe la charente au sud de rochefort.

En 1655 mazarin créea la première école naval à Rochefort mais qui était en réalité à l’époque une compagnie de gardes-marines. Récquisitionnée par Colbert et dissoute par la suite.

De cette époque glorieuse, la ville doit sont architecture. Des rues à l’angle droit. Une surveillance de tout instant d’un bout à l’autre des rues on peut observer ce qui s’y passe. Mais également la porte du soleil en forme d’arque, sous laquelle la ville entière passait le matin comme le soir et que l’on doit bien sûr à louis 14 dont la volonté d’asseoir son pouvoir n’avait aucune limite. Cette porte majestueuse parfois appellé la porte de l’arsenal à la particularité de voir le soleil s’y lèver dans son axe à l’est.

Du grand arsenal de Rochefort, ordonnée par Louis 14 et développé d’une main de maître par Colbert, on retrouve le quai aux vivres, la poudrière, l’hôpital de la marine, le port, rochefort regorge de bâtiment historique gorgé d’histoire. Mais le fleuron de cet arsenal est bel et bien sa corderie royale. Détruit puis reconstruit, le bâtiment mesure pas moins de 374 mètres de long. Pour palier le sol marécageux, le bâtiment est posé sur un radeau dont les poutres sont en chêne. Cette longueur impressionnante s’explique par l’usage du bâtiment qui servait à confectionner de très longs cordages pour les navires.

Outre son histoire architecturale, la ville est marquée par de nombreuses personnalités. De Richelieu à Louis 14 en passant par Colbert la ville a également accueillit en des temps plus moderne Pierre Loti. De son vrai nom, Julien VIAUD, Pierre loti est avant tout un écrivain passionné de voyages épiques. De son goût pour l’exotisme, il aménagea sa villa Rochefortaise dans laquelle il mourut en 1923. Aujourd’hui devenu un musée, le visiteur s’amuse des ambiances culturelles qui différencient chacune des pièces de la maison. La dernière pièce de la visite réserve une surprise de taille !

Depuis les années 90 Rochefort a connu une grosse rénovation urbaine. Des zones commerciales à la place Colbert, les maires successifs ont redoublé d’efforts pour redonner à rochefort une image de « ville royale ». Aussi la place Colbert qui avait servi de décors aux demoiselles de rochefort a t-elle déplacée sa fontaine. En hiver, elle accueille désormais la traditionnelle patinoire à ciel ouvert.

Récemment, un nouveau cinéma a vu le jour entraînant avec lui l’aménagement d’une nouvelle place centrale qui accueil désormais les commerçants ambulants les jours de marché.

Les radoubs d’abord ouvert au public puis réquisitionnés dans le cadre de la reconstruction à l’identique de l’Hermione durant ces dernières années vont de nouveaux être réutilisé pour des activités ludiques.

Mais la ville a encore de nombreux secrets à révéler. Prenez le pont transbordeur de Martrou par exemple ! magnifique démonstration d’art de l’époque florissante de la fin du 19ème siècle.

Rochefort est une ville dotée de tous les commerces et services. Rien ne manque et tout est pratique. C’est une ville à taille humaine. On se connaît, on se reconnaît et un coup de main aux voisins de temps en temps ça fait du bien.

Au sud les rochefortais profitent des villes de Port des barques, Trizay, Echillais, Saint-Agnant, Brouage, Moeze, Hiers, Marennes mais également de l‘île d’Oléron ainsi que du secteur royannais avec ses plages formant ce qu’on appelle la côte sauvage, la forêt de la Courbe ou le zoo de la Palmyre.

Au nord, direction Fouras, Chatelaillon-plage, La Rochelle et l‘île de Ré.

Rochefort est idéalement placée. La ville bénéficie d’une très forte attractivité. D’abord parce que la rénovation urbaine a redonné de l’attractivité aux acheteurs ensuite parce que la ville accueille un centre thermal bien connu des adeptes.

Une situation géographique extraordinaire dans un méandre de la charente. La proximité des îles, île madame, île d’aix, île d’oléron, île de ré. Des sites incontournables ; fort boyard, fort lupin. Des sites emprunts d’histoire tel que brouage..

Une des meilleures villes de charente maritime ou il fait bon vivre et s’installer.

 

Les communes autour de Rochefort

Tonnay-Charente : A quelques minutes en voiture de Rochefort sur mer, on entre à tonnay-charente.  Tonnay-Charente est en quelque sorte une ville satellite de rochefort sur mer plutôt considérée comme résidentielle.  De son pont suspendu au dessus de la Charente, on domine une partie de la ville qui connue en ses heures de gloire une industrie florissante. On distingue la ville basse et la ville haute car tonnay est plutôt très étalée. La partie haute de la ville a initialement pris forme autour d’un chateau-fort en surplomb de la rive droite de La Charente qui longe la ville. Véritable carrefour géographique, tonnay charente a longtemps été un centre de batellerie. En 1867, la voie ferrée s’installe à tonnay-charente et la traverse en son centre ce qui en a fait une particularité !

Avec plus de 7000 habitants, tonnay charente est la deuxième agglomération la plus importante du pays rochefortais après rochefort. A partir des années 90, la ville a modifié son économie et s’est tournée vers le secteur tertiaire permettant ainsi de développer de nombreux emplois.

A proximité de tonnay charente, on retrouve les villages où l’on mène facilement une vie familiale paisible tels que cabariot, lussant ou encore loire-les-marais.

Fouras : cité balnéaire, fouras n’a plus rien à prouver. Attractive été comme hiver, à quelques kilomètres entre rochefort et la rochelle. Fouras a comme un air de vacances permanent. Dotée de tous les commerces et services, le confort du quotidien est largement plébiscité.

Moeze : Du clocher discret de son église, une vue époustouflante sur les marécages de brouage se dévoile. L’infini vers la mer avec, entre nous et l’horizon, ces champs marécageux donnant l’étrange sensation de se trouver au milieu des champs plein de tourbe du connemara ou du burren. A proximité de Saint-Froult, Soubise, Beaugeay ou encore Saint-Nazaire-sur-charente, Moeze, village peu connu, renferme des secrets mésestimés. Depuis l’église, des galeries sous-terraines menaient les moines au vieux cimetière de l’autre côté de la voie. Devenus des nouveaux quartiers, autrefois on y produisait le lait sortant de vaches laitières ayant profité de paturages salée à l’image des prées salés de Bretagne !

Saint-Hippolyte : Une date doit retenir l’attention, le passage de Charlemagne en l’an 777. A l’époque, des batailles étaient menées contre les sarrasins dans lieux dits voisin de Monthérault et Montierneuf. Village sans prétention avec ses quelques 1300 habitants, st Hippolyte abrite une sympathique église qui vaut le détour.

Trizay : Ce que l’on retient des vestiges du passé de trizay c’est son abbaye romane, vestige d’un prieuré bénédictin et bien connu des rochefortais. On y vient à pieds, en vélos ou encore à cheval et on profite d’une halte culturelle qui nous régale. Cette abbaye a vu passer en son temps bon nombre de pèlerins vers saint jacques de compostelle. Survolez l’Abbaye de Trizay.

Brouage : La place forte de brouage est un trésor. Faite le détour. Depuis l’île d’Oléron, arrêtez vous à l’entrée de la place forte. Faites silence et imprégnez-vous de cette situation inscrite : « Visiteur, arrête toi ici car le sol que tu foules est imprégné de gloire et de grandeur passée« . Et voilà en une phrase le résumé de l’histoire de brouage. La Charente Maritime imprégnée Richelieu, lui doit là encore un grand site français. Gouvernée par Mazarin en 1653, la forteresse y accueilli en exile la nièce de ce dernier, Marie Mancini, pour l’éloigner de l’encore très jeune Roi Soleil, Louis 14 qui la courtisait alors qu’il devait épouser Marie-Thérèse d’Autriche suite à des accords politiques. Brouage est également la lieu qui a vu naître selon la légende Samuel de Champlain. De cette légende est née une relation forte avec la ville de Quebec au Canada, ville où il mourut. La place forte de brouage était initialement entourée par les eaux bien que le retrait des ces dernières aient changé l’environnement actuel. La commune voisine, Hiers, était au départ une île au milieu de ce que l’on appelait le golf de saintonge avant de devenir aujourd’hui un marais. Aujourd’hui Brouage est superbement tenue. Agrémenté de commerces d’artisanat local, on y flâne les après-midi d’été. Certains soirs sont organisés des concerts harmonieux ou petits et grands peuvent se retrouver pour profiter de l’atmosphère merveilleuse de brouage en musique.

Saint-Agnant : A proximité de rochefort, saint-agnant accueille la base aérienne où sont formés depuis déjà de nombreuses années les jeunes et moins jeunes militaires. A commencer par l’école des mécanos (les mécaniciens) en 1931, qui s’installera d’abord dans le centre aéronaval de rochefort. Dans les années 60 face aux effectifs qui augment de manière exponentielle et l’importance de disposer d’une piste d’atterrissage/décollage, le site de saint-agnant est choisi pour délocaliser la base. L’importance du périmètre de la base est tel que la BA721 couvre également une partie des communes d’échillais et soubise.

Echillais : Village résidentielle entre Rochefort et saint-Agnant on y apprécie les quelques bosquets à la saison des champignons où à l’occasion d’une ballade à cheval. Dotée de quelques commerces et services, la proximité avec le nouveau centre commercial contruit au pied du pont de rochefort a définitivement rendu attractive la commnue d’echillais.

Breuil-Magné : Grâce à un positionnement géographique idéal, la commune bénéficie d’une population relativement jeune. Breuil magné, tout comme échillais ou la plupart des communes avoisinantes de rochefort est essentiellement une commune résidentielle.

Saint-Froult : Un trésor caché. 3km de côtes et cinq 5km  de cours d’eau. Un des repère de la société protectrice des oiseaux dans le 17, on comprend en traversant st froult à quel point la nature encore sauvage doit être préservée. Entre Moëze et l’île d’Oléron, saint froult nous régale. Faisant face à la mer et aux cœur des marais, le terme se ressourcer prend enfin tout son sens. Garez la voiture, sortez les baskets, munissez vous d’un sac à dos avec serviette et maillots. Après avoir marché à travers champs, posez vous là sur le sable quelque peu grossier de la plage de saint froult. A marée basse, il y a la vase, certe mais, à marée haute.. l’eau chaude vous ravira le corps et l’esprit !

Port des barques : Véritable commune du bord de mer. Lieu de vacances idéal. Vue imprenable. Et nombreux encore pourraient être les qualificatifs pour évoquer port des barques. A 15km de la capitale du pays rochefortais, rochefort faisant face à la presqu’île de fouras, on contourne moeze et traverse saint nazaire sur charente pour débarquer à port des barques. Historiquement, on retiendra de port des barques le jour ou Le Général La Fayette appareilla en direction des Amériques.